Valeurs républicaines

Liberté d’opinion et d’expression

300 SDF morts dans la rue en 2016, pendant qu’on bichonne des clandos !

Publié le 9 Janvier 2017 par V.R in Immigration

300 SDF morts dans la rue en 2016, pendant qu’on bichonne des clandos !

Suite au témoignage d’une amie qui travaille dans une boite privée qui propose des cours de français aux migrants, j’ai cherché à en savoir plus.
Ces boites privées et associations (genre CADA et COALLIA) répondent à l’appel d’offres de l’état français. Ensuite, c’est la région qui les rémunère, donc le contribuable.

Cette amie enseigne le français à ces « migrants ». Pour la plupart que des hommes et quelques familles.
Ils sont peu de Syriens, mais beaucoup d’Afghans et Africains. Beaucoup arrivent malades : tuberculose, problèmes de vue, ou orthopédiques, ils ont tous la CMU.

On les soigne aux petits oignons, mais on les loge aussi. Ils sont logés dans des appartements.
Cette amie a vu certaine familles se plaindre si pas trois chambres ou pas de balcon dans le logement proposé.

Elle et ses collègues sont écoeurés de ce qu’ils voient tous les jours, et de ce que l’on nous cache !
Elle a pu constater sur papier qu’ils reçoivent de l’argent et ne payent ni eau ni électricité, eux reçoivent tout et le pauvre con de Français quel qu’il soit, SDF ou étudiant ou retraité ou chômeur, etc. il peut bien se taper sur le ventre !

Par ailleurs,voilà ce que l’on n’ébruite pas dans les médias :

PARIS, 23 décembre (Reuters) – Le Conseil d’État a annulé partiellement vendredi le montant de l’allocation pour demandeur d’asile et enjoint au Premier ministre de fixer une nouvelle somme permettant à ceux qui ne disposent pas d’une offre d’hébergement de l’Etat de se loger. 

Les « sages » avaient été saisis par l’association d’aide aux migrants la Cimade, qui contestait un décret d’octobre 2015 fixant le montant de l’aide versée aux demandeurs d’asile au titre de l’hébergement.
Dans l’attente d’être fixés sur leur sort, les demandeurs d’asile bénéficient de l’allocation pour demandeur d’asile  (ADA), soit 6,80 euros par jour et par personne.

Ils sont en outre censés être logés au sein d’hébergements dédiés mais plusieurs milliers d’entre eux n’obtiennent pas de place dans ces établissements et reçoivent une aide additionnelle au logement de 4,20 euros par jour et par adulte.

Jugeant que cette somme ne permet pas de se loger décemment, la Cimade a attaqué le décret et le Conseil d’Etat lui a donné raison sur ce point.

« Le Conseil d’État juge que le montant additionnel de l’allocation, qui est versé aux seuls demandeurs d’asile à qui aucune solution d’hébergement n’est proposée, est manifestement insuffisant pour permettre à ces demandeurs de disposer d’un logement, et par suite illégal. », écrit-il dans un communiqué.
« Il annule donc le décret dans la seule mesure où il ne fixe pas un montant additionnel suffisant », ajoute-t-il. Le Conseil donne deux mois au Premier ministre pour fixer un montant additionnel d’allocation « permettant aux demandeurs d’asile à qui aucune solution d’hébergement n’est proposée de  disposer d’un logement ».

Voici une réaction face à cette nouvelle ; un témoignage (France Info).

« Je suis Française, je suis en invalidité ne touchant que 980 € mon mari lui n’a que l’allocation spécifique solidarité qui est de 488€ voire 504€.. Une fois toutes les factures payées, il nous reste quoi pour vivre ? Rien, je suis obligée à l’aide de ma calculatrice de faire mes courses et croyez moi, je ne mange pas à ma faim. Je ne fais qu’un seul repas par jour. Or,  vu ma maladie, je devrais manger convenablement, mais mes moyens ne me le permettent pas, donc pas le choix.. Vous demandez une aide pour pouvoir manger, on vous refuse en disant, vous dépassez le barème, mais je me dis le principal, c’est que j’ai un toit sur la tête. J’aimerais bien avoir au moins des revenus convenables, mais je ne peux pas travailler ».

Alors quand je vois que ce Conseil d’État estime que les réfugiés n’ont pas assez, je suis désolée de dire cela, mais on ne leur a jamais dit de venir en France.

Pourquoi la France au lieu d’un autre pays, ben tout simplement qu’en France, on récupère toute la misère du monde et la France octroie des aides à gogo.

Aide médicale, vêtements, nourriture et j’en passe une fois qu’ils ont pu obtenir les aides venant de notre chère France, ils se passent le mot et puis on se retrouve envahis par tous ces réfugiés,migrant, etc.

Sachant que la hausse des demandes d’asile enregistrées en France depuis le second semestre de 2015 se confirme, selon le quotidien Le Figaro : 88 000 dossiers ont été déposés cette année. En un an, cela représente une augmentation de 10%, + 60% en ce qui concerne les territoires d’outremer.
Il y en a marre du racisme blanc, de la discrimination « positive » (fallait être socialo pour l’inventer !) et de l’autoflagellation. La colonisation a vécu, ce n’est pas une raison pour s’enfoncer dans un multiculturalisme étouffant par la natalité.

Coudenhove-Kalergi, ça ne vous dit rien ? L’un des pères fondateurs de l’Europe. Au programme, suppression de la race blanche par métissage et remplacement de la démocratie par une oligarchie, un asservissement des peuples par une caste dirigeante.

Merkel et Juncker ont tous deux reçu le prix Kalergi (en 2010 et 2014 respectivement), dans un silence médiatique assourdissant. Pourquoi cacher cela aux Français ? 
BHL et Attali nous vendaient le petit Aylan et sa famille fuyant la guerre en Syrie, nous voilà avec des hommes venant d’Érythrée, du Pakistan,du Tibet ! Oui, vous ne rêvez pas ! Du Soudan, et même du Maghreb.

Les chiffres sur la réalité de l’immigration nous apprennent que moins de 10% de l’immigration est une immigration de travail. Le reste est entièrement à notre charge.

De plus, ce sont des centaines de millions d’euros qui repartent chaque année dans les pays d’origine et qui ne bénéficient donc pas à l’économie du pays d’accueil.Je vous laisse méditer…..

Pendant ce temps là des SDF meurent de froid en France ! Que fait-on pour eux ?

Des salles communes pour la nuit, des lits de camp, la promiscuité, les pauvres affaires de beaucoup volées et au petit matin, dehors !!! Les maraudes qui leur apportent un gobelet en plastique de café chaud, quelques paroles rassurantes, des invitations à se rendre dans les refuges (quand il y a encore de la place) voilà le sort de nos SDF.

Plus de 300 sont morts dans la rue cette année !
Pour nos « clandestins » qui arrivent en flot, ce sont des centres bien organisés avec espaces pour les familles, des appartements dans des immeubles rénovés un peu partout en France, où ils sont nourris, logés, vêtus avec argent de poche aux frais de la société, entourés d’assos en tous genres, bénévoles aux grands cœurs, bisounours de tout poils !
Est-ce à dire qu’il vaut mieux être clandestins que SDF, chez-nous ?

Sur ce triste constat je vous dis : » Bonne année à tous ! « Et pensez à bien voter en 2017 !

ALICE CHAMBORD pour ripostelaique.com

http://www.lejdc.fr/charite-sur-loire/social/2016/12/15/l-accueil-des-demandeurs-d-asile-a-la-charite-explique-en-trois-points_12209343.html

http://www.boursorama.com/actualites/france-l-aide-au-logement-des-demandeurs-d-asile-devra-augmenter-24084b367149ea6cad6b56d574e7c919

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/10/27/01016-20161027ARTFIG00200-en-2016-au-moins-323-sans-abris-sont-morts-dans-la-rue.php

http://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/refugies-12-000-places-d-hebergement-pour-evacuer-les-migrants-de-calais-et-paris_1829911.html

http://www.france-terre-asile.org/centre-d-accueil-pour-demandeurs-d-asile/flexicontent/que-faisons-nous/accompagnement-et-hebergement-en-cada

http://www.immigration.interieur.gouv.fr/Asile/Guide-du-demandeur-d-asile-en-France

http://www.coallia.org/2-accompagnement-social-qui-sommes-nous.htm

Commenter cet article